Bien penser son éclairage dans la maison: 10 règles d´or!

Pour être réussi, l’éclairage d’une maison doit répondre à des besoins, des envies mais aussi des contraintes. En effet, il faut prendre en compte et mixer de nombreux critères différents, techniques et esthétiques, pour composer un éclairage efficace au quotidien selon les zones, qui soit aussi décoratif. Pas si simple de concevoir l’éclairage de sa maison. Implantation, contraintes techniques, choix esthétiques, de nombreux paramètres doivent être anticipés et coordonnés. La lumière artificielle est un élément essentiel pour votre confort et pour la décoration d’intérieur que vous imaginez. Voici 10 étapes incontournables pour un éclairage au top.

1 – PRÉVOIR ET CONCEVOIR L’IMPLANTATION

L’ÉCLAIRAGE

Etudiez l’implantation électrique de vos sources lumineuses est une étape capitale. Formaliser sur un plan les pièces pour déterminer l’éclairage ou dresser une liste pièce par pièce de vos besoins. Réfléchissez à vos envies : plafonnier dans la chambre des parents ? Pas forcément utile. Eclairage fonctionnel dans la cuisine au-dessus du plan de travail ? Incontournable ! Pour être réussi, l’éclairage doit être anticipé en fonction des aménagements que vous aurez prévus. Il doit ainsi faire partie d’une réflexion globale sur l’aménagement intérieur et faire écho aux implantations des meubles. C’est le secret d’un éclairage bien pensé. Sortez des sentiers battus et des implantations classiques et convenues comme la conventionnelle sortie de fil électrique au centre de la pièce. L’implantation de l’éclairage est un atout de taille, par exemple dans les espaces très ouverts pour matérialiser une zone spécifique : espace salle à manger, coin bureau… mais aussi pour valoriser un aménagement et le mettre en scène : suspension au-dessus d’un bar ou d’un îlot central, spots incrustés au sol pour sublimer un mur ou la matière, etc.